Rencontre privilégiée avec une survivant de l’Holocauste

Le 13 mars 2015

Les 26 et 27 mars, Judy Abrams, une survivante de l’Holocauste, donnera trois présentations au Collège Notre-Dame (100, rue Lévis, Sudbury) lors de son passage dans le Grand Sudbury. Le jeudi 26 mars, à  18h30, elle offrira une présentation ouverte au grand public. Le vendredi 27 mars, Mme Abrams offrira à 9h30 et à 12h30 des présentations à l’intention des élèves du Collège-Notre-Dame (Sudbury), de l’école secondaire du Sacré-Cœur (Sudbury), de l’école secondaire catholique l’Horizon (Val Caron) et de l’école secondaire catholique Champlain (Chelmsford). Les représentants des médias sont invités à assister aux présentations.

La présentation de Madame Abrams a été rendu possible par la Fondation Azrieli qui publie les mémoires des personnes qui ont survécu au génocide des Juifs d'Europe par les nazis et qui ont par la suite émigré au Canada. Grâce à l’appui de cette fondation, les élèves du secondaire du CSCNO auront droit à une rencontre exceptionnelle avec un témoin direct de l’histoire. Tout en visionnant avec les élèves un court-métrage, cette survivante racontera des anecdotes et partagera son vécu.

Judy Abrams et Eva Felsenburg Marx sont les auteurs du livre Retenue par un fil / Une question de chance. Née à Budapest, Hongrie, en 1937, Judy Abrams a survécu à l’Holocauste en se faisant passer pour une enfant chrétien. Elle a immigré à Montréal en 1949 et plus tard a enseigné le français à l'École internationale des Nations Unies à New York. Mme Abrams et son mari vivent à la fois à Montréal et et à New York.

Dans leur livre, les auteurs racontent le vécu de deux fillettes nées à six mois d’écart et dans des pays différents et qui sont plongées brutalement dans la tourmente et la terreur de la Deuxième Guerre mondiale. Filles uniques, elles connaissent des parcours remarquablement similaires, Judit  en Hongrie et Eva en Tchécoslovaquie. Séparées de leurs parents et obligées de se faire passer pour des chrétiennes, elles sont confrontées à des situations qui les dépassent. Les deux fillettes vivent une enfance qui restera marquée à jamais par l’Holocauste. Leurs mémoires évoquent de manière expressive et personnelle les parcours parallèles et néanmoins uniques de ces deux enfants qui ont survécu là où tant d’autres ont péri.

Le Conseil scolaire catholique du Nouvel-Ontario offre une éducation catholique de langue française reconnue pour son excellence. Avec quelque 7000 élèves répartis dans un réseau de 27 écoles élémentaires et 10 écoles secondaires, le CSCNO offre un milieu propice à l’apprentissage et un programme éducatif de qualité, de la petite enfance à l’âge adulte.

Source :

Paul de la Riva
Coordonnateur des communications et du développement communautaire
Conseil scolaire catholique du Nouvel-Ontario
705 673-5626, poste 294
705 677-8195 (cellulaire)
paul.delariva@nouvelon.ca