Les élèves du CSCNO découvrent la richesse de la culture métisse et des Premières Nations

Le 15 avril 2015

Dans les prochains jours, des élèves de quelques écoles du Conseil scolaire catholique du Nouvel-Ontario (CSCNO) du Grand Sudbury profiteront d’un contact privilégié avec des leaders des communautés autochtones. Par leur participation à ces activités d’apprentissages, les élèves et le personnel enseignant pourront découvrir la richesse de la culture métisse et des Premières Nations. Les représentants des médias sont invités à y assister.

Les élèves de la maternelle à la 8e année de l’école Saint-Joseph (44 rue Lawton, Blind River) accueilleront le voyageur Métis Christian Pilon jusqu’au vendredi 17 avril. Installé dans l’école, ce Métis originaire d’Azilda procèdera à la construction d’un canot d’écorce de cinq pieds et initiera les élèves de la 5e à la 8e année de Saint-Joseph à la fabrication de canots. Le vendredi 17 avril, vers 13 h, une célébration aura lieu dans le gymnase de l’école afin de marquer le lancement du canot que M. Pilon aura créé lors de son passage à Saint-Joseph.

En tant que représentant de la communauté Métis et Anishnaabé, Marcel Labelle visite depuis quelques semaines l’école secondaire du Sacré-Coeur (261, av. Notre-Dame. Sudbury). Lors de ses fréquents passages dans cette école, Marcel Labelle partage son savoir avec les élèves du cours d’études autochtones et de menuiserie. Par ces échanges qui se poursuivront jusqu’au mois de juin, les élèves découvriront l’importance du canot pour les Métis et les Premières Nations et fabriqueront un canot d’écorce de 13 pieds.

David Bouchard, un auteur originaire de l’ouest canadien reconnu pour ses écrits valorisant les cultures autochtone et métisse, offrira un atelier aux élèves de l’école Saint-Joseph à Espanola (333, boul Mead, Espanola) le mardi 21 avril, à 13 h. Fier de son héritage métis, M. Bouchard a écrit plus de 50 livres en français et en anglais. En raison de ses contributions, cet auteur a été honoré de plusieurs prix littéraires dont le Prix du gouverneur général et a été nommé à l’Ordre du Canada.

Theresa Binda, membre de la Première nation Michipicoten et professeure de service social à l’Université Algoma, anime cette semaine des ateliers de tambours à l’école Notre-Dame-du-Sault (600, rue North, Sault-Ste-Marie). Depuis 10 ans, Theresa fait partie du groupe de chanteuses de tambour traditionnel surnommé le Healing Lodge Singers et offre des présentations culturelles faisant la promotion des enseignements autochtones et des chansons traditionnelles.

Isabelle Garceau offrira l’atelier intitulé « Devenir des guerriers et guerrières Arc-en-ciel » le mercredi 15 avril à l’école St-Étienne (79, av. Houle, Dowling) et le jeudi 16 avril à l’école St-Augustin (648, prom O’Neil Ouest, Garson). Elle-même étant Métis (Atikamekw et Innu) déracinée en grande partie de sa culture, Isabelle Garceau a recréé le tissage de ses origines par ses recherches et ses expériences parmi les rassemblements et rituels autochtones.

Le CSCNO, dont le programme d’éducation autochtone est l’un des plus proactifs en Ontario, offre cette occasion unique à ses élèves, toujours visant à soutenir davantage les élèves autochtones (Premières Nations, Métis et Inuit) dans la réalisation de leur plein potentiel. La stratégie du CSCNO comprend des initiatives qui appuient l'apprentissage, le rendement, la fierté d’appartenance et l’implication des élèves autochtones.

Le Conseil scolaire catholique du Nouvel-Ontario offre une éducation catholique de langue française reconnue pour son excellence. Le CSCNO offre un milieu propice à l’apprentissage et un programme éducatif de qualité, de la petite enfance à l’âge adulte, à quelque 7000 élèves répartis dans un réseau de 27 écoles élémentaires et 10 écoles secondaires.

Info :
Paul de la Riva
Coordonnateur des communications et du développement communautaire
Conseil scolaire catholique du Nouvel-Ontario
(705) 673-5626, poste 294
(705) 677-8195 – cellulaire
paul.delariva@nouvelon.ca